FIC 2019 : enjeux et solutions

Le Forum International de la Cybersécurité avait lieu les 22 et 23 janvier à Lille

FIC2019©Vivanmai.JPG

Rendez-vous incontournable des acteurs, experts et organismes en charge de la cybersécurité et du privacy, le FIC2019 clôturait mardi 23 janvier sa onzième édition en explosant le compteur de son nombre de visiteurs et participants ! Et pour cause, avec la mise en application du RGPD et l’augmentation des cyber attaques, la prise de conscience collective était inévitable.

Proposition 47 était présent lors de ces deux jours pour partager son expertise et échanger avec les acteurs de la transformation digitale. Retour sur ce que l’on peut qualifier sans hésiter d’événement majeur de la rentrée 2019.

Arrivée au Forum. FIC2019 ©Vivanmai

Arrivée au Forum. FIC2019 ©Vivanmai

Un Succès indéniable !

Cette 11e édition fut sans conteste un succès. En témoigne le nombre de participants et exposants français et internationaux, dépassant largement les prévisions des organisateurs, venu assister à la grande messe de la sécurité numérique à Lille. Au total : plus de 10 000 représentants et organes étatiques, gouvernement et défense, éditeurs majeurs du secteur, consultants, spécialistes de la cybersécurité, avocats et passionnés. La Ministre des Armées Florence Parly, Laurent Nunez, Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de l'Intérieur et Mariya Gabriel commissaire européenne à l'Économie et à la Société numériques étaient présents, confirmant l’urgence de relever le défi de la cybersécurité.

La lutte contre la cybercriminalité, un enjeu collectif

La Ministre des Armées Florence Parly. FIC2019 ©Vivanmai

La Ministre des Armées Florence Parly. FIC2019 ©Vivanmai

Quelles armes techniques adopter et quels impératifs juridiques mettre en place pour endiguer les risques ? Quelles sont les exigences que doivent suivre les entreprises privées et les organismes publics pour relever ce grand défi ? À l’issu de ces deux jours, le message du FIC est clair : la cyberguerre est bel et bien déclarée ! Et il s’agit maintenant de réunir les acteurs concernés pour protéger et défendre chaque maillon de la chaîne à travers une vision européenne équilibrée et éthique de la sécurité. Fédérer les écosystèmes, créer des ponts entre les sphères publiques et privées, entre le secteur industriel et le milieu académique, entre le monde fonctionnel et les "métiers". Le FIC a ainsi mis en valeur l’urgence de construire une approche globale et inclusive de la cybersécurité dans la transformation des organisations. 

Innovation du côté des éditeurs et experts 

De leur côté, les éditeurs rivalisent d’ingéniosité pour créer et renforcer des solutions et outils destinés à assurer la défense des systèmes d’information des entreprises et de leurs infrastructures informatiques. La question des enjeux de sécurité du système industriel (SCADA face à révolution industrielle 4.0) et le manque de sécurité des IOT dans un monde hyperconnecté ont a occupé une bonne place dans les débats et plénières du FIC2019. Aux côtés des outils, des expertises et une vision transversale de la gouvernance doivent être déployées pour cartographier, gérer les risques et sécuriser le SI. L’utilisation de certaines innovations liées à l’IA seront ainsi de précieux alliés pour acquérir, sinon une cyber-immunité tout du moins une certaine cyber-résilience.


Pour conclure

Le privacy by design et security by design : la marche à suivre

Le FIC2019 a pris une saveur plus Privacy depuis l’entrée en vigueur du RGPD et le retour sur la directive NIS. DPO et avocats sont en effet venus en nombre. L’impératif de protéger les données personnelles et de répondre aux exigences de sécurité des DCP a conduit au développement d’outils et de méthodologies destinés au bon développement de la conformité. Pendant ces deux jours, les organismes et institutions étaient représentés en masse. Et au regard des échanges entre l’ensemble des participants, les acteurs de la cybersécurité ont accueilli avec bénédiction l’impulsion donnée par la CNIL, qui a permis de sensibiliser les dirigeants et les citoyens quant à l’importance de protéger la vie privée et de mettre les moyens pour y parvenir. L’enjeu pour l’année à venir sera de savoir si les intentions seront suivis d’actes et si les réponses sauront être à la hauteur de la menace.