Cybersécurité : après Altran, Airbus visé à son tour

Après Altran, Airbus victime d’une cyberattaque mercredi 30 janvier 2019. Crédit photo ©Pascal Pavani / AFP

Après Altran, Airbus victime d’une cyberattaque mercredi 30 janvier 2019. Crédit photo ©Pascal Pavani / AFP

Moins d’une semaine après la cyberattaque visant Altran, et seulement 2 jours après l’annonce de cette dernière, le groupe Airbus reconnait avoir détecté un “incident de cybersécurité” dans sa division d’avions commerciaux. Il s’agit d’une seconde attaque visant un groupe français en moins d’une semaine. Dans un communiqué en date de mercredi 30 janvier, Airbus précise que la cyberattaque a "entraîné un accès non autorisé aux données de l'entreprise" mais “n’a eu aucun impact” sur ses opérations commerciales.

"Il s'agit essentiellement de coordonnées professionnelles et d'identifiants informatiques d'employés d'Airbus en Europe. L'entreprise est en contact avec les autorités réglementaires et les autorités de protection des données compétentes conformément au RGPD (Règlement général sur la protection des données)." Selon le communiqué d’Airbus, mercredi 30 janvier 2019.

Dans son discours au Forum International de la Cybersécurité (FIC2019), Florence Parly — ministre des Armées — insistait sur l’urgence d’agir collectivement pour endiguer l’augmentation permanente de cyberattaques. “En 2017, les réseaux de la défense ont subi 700 événements de sécurité dont 100 cyberattaques. En 2018, les chiffres ont encore augmenté et dès septembre, nous dépassions ce chiffre de 700. Mon petit doigt me dit que cela ne va pas baisser en 2019.”

(source : discours Florence Parly - FIC 2019).