Quels sont les secteurs les plus transformés par l’intelligence artificielle, et comment développer leur attractivité ?

Les secteurs les plus transformés par l'intelligence artificielle en France, selon l’étude   “Intelligence artificielle : État de l'art et perspectives pour la France” réalisée par Atawao Consulting.  ©agsandrew-stock-adobe.com

Les secteurs les plus transformés par l'intelligence artificielle en France, selon l’étude “Intelligence artificielle : État de l'art et perspectives pour la France” réalisée par Atawao Consulting. ©agsandrew-stock-adobe.com

Depuis une dizaine d’années, l’intelligence artificielle s’est considérablement développée. Une expansion qui, si elle soulève de nombreuses questions d’éthique et de risque, n’en demeure pas moins un enjeu majeur pour les économies occidentales. La France ne faisant pas exception à la règle, la Direction générale des entreprises (DGE), le Commissariat général à l’égalité des territoires (CGET) et Tech’in France, viennent de publier l’étude “Intelligence artificielle : État de l'art et perspectives pour la France”, réalisée par Atawao Consulting.

L’objet de l’étude étant d’évaluer les dynamiques économiques induites par l’IA, de développer l’attractivité des territoires dans ce domaine, et d’identifier les actions clés à réaliser. Le sujet est ainsi traité de façon sectorielle avec “une classification des secteurs potentiellement les plus transformés par l’IA” qui fait ressortir en tête des rangs le secteur de la santé.

Une dynamique qui s’explique, d’après le rapport, par un accès à des volumes importants de données dans les domaines de la médecine préventive et du diagnostic médical. Des données estimées très nombreuses par rapport à d’autres pays mais qui sont néanmoins “difficilement accessibles pour les innovateurs du fait de la législation en vigueur”.

Les secteurs considérés comme les plus impactés par l’intelligence artificielle en France aujourd’hui selon l’étude  “Intelligence artificielle : État de l’art et perspectives pour la France”

Les secteurs considérés comme les plus impactés par l’intelligence artificielle en France aujourd’hui selon l’étude “Intelligence artificielle : État de l’art et perspectives pour la France”

L’accès aux données de qualité : une clé de performance majeure

La question de l’accès aux données, plus particulièrement à des fins expérimentales, est ainsi jugée centrale pour le développement de l’IA, pas seulement dans le secteur de la Santé mais dans l’ensemble des secteurs impactés par l’IA. L’étude recommande pour cela la création de bases référentielles par secteur avec un accès de ses dernières à des acteurs innovants qui pourront alors “comparer la performance des algorithmes d’intelligence artificielle entre eux”.

En intelligence artificielle, les technologies algorithmiques sont très largement « open source » et ne constituent pas une barrière à l’entrée. […] L’accès à des données massives, corrélées, complètes, qualifiées, historisées, est une clé technologique majeure de mise au point de technologies d’intelligence artificielle aujourd’hui. […] Sans volonté publique ou privée majeure pour lever l’ensemble des restrictions ou complications d’accès à ces données (pendant toute la phase expérimentale), aucune technologie d’intelligence artificielle ne sera développée durablement en France.

Cet usage ambitieux des données, qui est souhaité plus massif et ouvert par les innovateurs, ne pourra se développer sans une vigilance accrue en matière de données personnelles et de conformité avec le RGPD.

(Source : Intelligence artificielle : État de l’art et perspectives pour la France)