Cybersécurité : Les autorités mettent en garde contre une recrudescence d'arnaques

Campagnes d’arnaques au chantage à la webcam prétendue piratée

Depuis le 31 janvier 2019, l’office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication (OCLCTIC) met en garde les particuliers sur une campagne massive d’arnaques à la webcam prétendue piratée. Si ce type de menace n’est pas nouveau, le site Cybermalveillance.gouv.fr vient de constater une forte recrudescence de ces campagnes d’arnaques. Cité par l'AFP, l'OCLTIC fait état de 10.000 signalements d'internautes à l'organisme en charge de la cybersécurité en janvier 2019.

Un chiffre qui représente un tiers du nombre total des signalements reçus en 2018 et qui inquiète François Xavier Masson, patron de l’OCLCTIC :

Sur ces 10.000 signalements, 80% ont trait à cette arnaque, explique à l'AFP M. Masson.

Recrudescence d’arnaques en masse par mail : les autorités mettent en garde les internautes.

Recrudescence d’arnaques en masse par mail : les autorités mettent en garde les internautes.

Comme le signale le site Cybermalveillance.gouv.fr, le chantage provient d’un mail reçu d’un supposé «hacker » qui prétend avoir piraté votre ordinateur. Il vous menace de publier des images compromettantes prises à votre insu avec votre webcam et vous demande une rançon en monnaie virtuelle. Les consignes à suivre si vous recevez un mail comme celui-ci sont simples :

  • Ne répondez pas

  • Ne payez pas

  • Conservez les preuves

  • Changez votre mot de passe partout où vous l’utilisez s’il a été divulgué ou au moindre doute.

  • Signalez cette tentative d’arnaque sur le site du ministère de l’Intérieur Internet-signalement.gouv.fr (Pharos) afin qu’il puisse avoir connaissance du phénomène et envisager les poursuites qui peuvent s’avérer nécessaires.

En bref : être prudent et ne surtout pas céder à la panique !