La cybersécurité, un investissement qui peut rapporter gros ?

D1YtNAGWwAEyGmf.jpg

Dans leur neuvième étude annuelle sur le coût de la cybercriminalité, Accenture et Ponemon Institute analysent les coûts de la cybercriminalité et font le constat suivant : le coût moyen généré par les cyberattaques pour une entreprise passe de 11,7 millions de dollars en 2017 à 13 millions de dollars en 2018, avec un nombre moyen d'infractions de sécurité également en augmentation de 11% sur la même période. En tête des risques les plus élevés : la perte des données.

Le vol d’informations en tête des risques les plus coûteux

Le rapport place le vol de données parmi les cyberattaques les plus préoccupantes. Mais si les données restent une cible clé, le vol ne s’avère pas toujours être l’objectif des attaques. Une nouvelle vague de cyberattaques voit ainsi les données non plus simplement copiées, mais détruites ou modifiées. À ce titre, de nouvelles réglementations telles que le RGPD tendent à plus responsabiliser les organisations et leurs dirigeants.

“L’attaque de l’intégrité des données est la prochaine frontière des cyber-menaces”, indique le rapport.

L’investissement dans les technologies de cybersécurité devient une nouvelle opportunité de revenus

Le rapport, qui s'appuie sur des entretiens avec 2 647 dirigeants de 355 entreprises de 11 pays et de 16 industries, ne s’arrête pas à des constats alarmistes. L’analyse de la progression de ces cyberattaques toujours plus sophistiquées conduit Accenture et le Ponemon Institute à cibler les technologies susceptibles d’améliorer la protection de la cybersécurité tout en créant de nouvelles opportunités de revenus.

L’étude estime en outre à 5 200 milliards de dollars la valorisation des actifs à risque en matière de cybersécurité dans le monde au cours des cinq prochaines années.

Dans ces conditions, un investissement ciblé permettrait à la fois de renforcer la protection des données tout en augmentant le niveau de confiance accordé à l’entreprise par les clients.

(Source : accenture)