La campagne pro-Brexit sanctionnée par l’ICO d’une amende de 40 000 £ pour envoi de SMS non sollicités

La campagne pro-Brexit sanctionnée par l'ICO d'une amende de 40 000 £ pour avoir envoyé des SMS non sollicités

La campagne pro-Brexit sanctionnée par l'ICO d'une amende de 40 000 £ pour avoir envoyé des SMS non sollicités

La campagne officielle pour le vote en faveur du Brexit, “Vote Leave”, s’est vu infliger une amende de 40 000 £ par l'Information Commissioner's Office (ICO) pour avoir envoyé des milliers de SMS non sollicités dans la perspective du référendum du 23 juin 2016.

Les campagnes et partis politiques dans le viseur de l’ICO

L’enquête de l’ICO a révélé que Vote Leave Limited, l’entité en charge de la campagne pro-Brexit, avait envoyé 196 154 messages texte faisant la promotion des objectifs de la campagne en faveur du Brexit, la majorité contenant un lien vers son site web. L'enquête a également révélé que Vote Leave n'était pas en mesure de prouver que les personnes qui avaient reçu les messages avaient donné leur consentement :

“Les textes de spam sont une véritable nuisance pour des millions de personnes et nous prendrons des mesures contre les organisations qui ne respectent pas la loi. […]
Les campagnes et les partis politiques, comme toute autre organisation, doivent se conformer à la loi.” – Steve Eckersley, directeur de l’ICO

Si cette amende vient sanctionner des faits remontant à 2016, c’est bien sûr dans le cadre du GDPR que se posent les principaux problèmes liés au Brexit.

(Source : ICO)