L’état de New-York en voie d’adopter une loi sur les données personnelles

new-york-state-shield-act.jpeg

Le RGPD continue de faire des émules outre-Atlantique. Mercredi 5 juin 2019, le sénat de l’état de New-York a voté une nouvelle loi intitulée “Stop Hacks and Improve Electronic Data Security Act (SHIELD)”.

L’objectif principal : lutter contre les violations de données

Principalement axé sur l’obligation faite aux entreprises de sécuriser les données personnelles de leurs utilisateurs, le SHIELD Act, qui élargit la définition d’une violation de données et complète les obligations d’information en cas de violation, va néanmoins plus loin qu’une simple loi de cybersécurité, en donnant au procureur général la compétence de poursuivre les entreprises pour violation de la vie privée des consommateurs.

L’un des sénateurs à l’origine de la loi, David Corlucci, explique son esprit :

Quasiment chaque jour, on entend parler de violations de données massives, qui compromettent les informations personnelles et financières de millions de personnes. En être victime peut être dévastateur. Le SHIELD Act va forcer les entreprises à prendre enfin la sécurité des données au sérieux, et à protéger les informations les plus sensibles des New-Yorkais.

Le texte complet du SHIELD Act est disponible ici. Retrouvez une comparaison des lois américaines sur la protection des données personnelles ici.

(Source : New York State Senate)