Apple visée par une enquête de la Data Protection Commission irlandaise

apple-data-protection-commission.jpg

L’autorité de contrôle irlandaise de la protection des données personnelles, la Data Protection Commission (DPC), a annoncé mardi 2 juillet avoir lancé “depuis quelques semaines” une investigation contre Apple.

Une plainte reçue en relation avec le droit d’accès aux données

Cette enquête concerne spécifiquement la conformité du traitement par Apple d’une demande d’accès d’un utilisateur à ses données personnelles. Ces demandes sont encadrées par l’article 15 du RGPD.

Bien sûr, le fait qu’une plainte ait été déposée contre Apple auprès de la DPC ne laisse rien présumer sur les chances de succès de cette dernière.

La DPC irlandaise monte en puissance

Mais l’autorité de contrôle monte indéniablement en puissance ces derniers mois, comme le note Reuters :

La DPC irlandaise a vingt investigations en cours concernant des entreprises multinationales de technologie dont le siège européen, placé en Irlande, soumet à son autorité, Facebook étant la plus visée avec huit enquêtes distinctes, plus deux concernant sa filiale WhatsApp et une à propos d’Instagram, détenue par Facebook.

Comme Apple, Twitter fait aussi l’objet de trois investigations différentes, avec une chacune pour Google et LinkedIn, détenue par Microsoft, et l’entreprise de publicité en ligne américaine Quantcast.

Apple met à disposition des utilisateurs une page intitulée Data and Privacy, qui permet à ces derniers de demander une copie de leurs données. Une fois les catégories de données sélectionnées par l’utilisateur, Apple s’engage à offrir les informations en téléchargement sous sept jours.

(Source : Reuters)