Les cryptomonnaies, un risque pour la vie privée ?

Souvent jugées par l’opinion publique comme des émanations du dark web, la plupart des cryptomonnaies sont pourtant tout sauf protectrices de la vie privée.

Un mythe à déconstruire ?

Un intéressant article, publié par Wired ce lundi, déconstruit le mythe de cryptomonnaies anonymes et intraçables :

Toutes les données des transactions en bitcoin sont publiques et ouvertes à tous pour analyse ; combinez cela avec quelques assignations stratégiques visant à récupérer les données personnelles que les échanges de cryptomonnaies sont obligés de collecter de leurs clients, et il est assez trivial de retrouver qui est qui.

D’où l’émergence récente, explique l’article, de “privacy coins”, présumées plus soucieuses de la protection de la vie privée de leurs utilisateurs. Et de citer un chercheur en cryprographie, Florian Tramer :

Une question plus complexe qu’un simple défi technique

La grande question à traiter dans ce domaine est celle des attentes que nous avons en matière de vie privée vis-à-vis de différentes technologies. (…)

[Q]uand vous regardez plus loin, comment ces systèmes interagissent les uns avec les autres, vous réalisez que préserver l’anonoymat et la vie privée est bien plus difficile que de simplement résoudre les questions cryptographiques.

Des questions aussi complexes que passionnantes…

(Source : Wired)